Nouvelles

Paris,  le 21 octobre 2021

A l'occasion de la journée africaine des droits humains, Human Dignity et son partenaire le CCFD Terre solidaire publient un manuel sur les droits économiques, sociaux et culturels des paysannes et paysans.

En 2021, on estime qu’entre 720 à 811 millions de personnes dans le monde ont faim, soit près de 1/10ème de la population mondiale1. La pandémie de Covid-19 a encore aggravé une situation déjà très préoccupante. Plus de 250 millions de ces personnes vivent en Afrique et 60 % d’entre elles sont des paysannes et des paysans. Pourtant, l’agriculture familiale assure 80 % de la production alimentaire mondiale.

Parmi les causes de ce scandale, outre les conflits, les évènements climatiques extrêmes et les crises sanitaires, les politiques publiques inadaptées ont une responsabilité majeure en favorisant la spéculation sur les denrées agricoles, en soutenant le modèle de l’agrobusiness qui accapare les terres et en ne prenant pas en compte les besoins spécifiques des agricultures familiales et des petits exploitants agricoles.

Le droit au travail, le droit à un revenu décent, le droit à la participation, le droit à l’alimentation : au quotidien, ces droits sont bafoués.

Partout dans le monde, une lutte est engagée par les paysannes et les paysans. Elle passe par la définition de nouveaux droits mais aussi et avant tout par l’application des droits existants.

Ce document est une boîte à outil pour les accompagner dans leurs revendications. 

Nous avons interrogé Sylvie Furaha Mwarabu Okolonga, de l'ONG l’Action  Solidaire pour la Paix-ASP en RDC sur l'importance pour les paysannes et les paysans de connaitre leurs droits pour participer effectivement à la prise des décisions les concernant.  Retrouvez la en vidéo.