Nouvelles

NOS PRIORITÉS STRATÉGIQUES EN RÉPONSE AUX DÉFIS MONDIAUX ACTUELS

En mai 2021, après une réflexion participative menée au cours de l'année 2020, l'Assemblée générale de Human Dignity a adopté une nouvelle stratégie pour cinq ans. Notre stratégie est disponible en anglais ICI, une traduction en français est en cours.

Notre vision et mission

Human Dignity a adopté une vision et une mission révisées.

Notre vision est celle d'un monde où chaque être humain vit dans la dignité et où l’eau, l’alimentation, la santé, le travail, l’éducation, le logement, la culture et l’environnement sont reconnus comme des droits à part entière dont tout être humain jouit pleinement.

Notre mission est de lutter pour le respect, la protection et la réalisation de tous les droits économiques, sociaux et culturels. Nous cherchons à autonomiser et à contribuer à transformer la vie des personnes et des communautés grâce à la réalisation de leurs droits humains.

Priorités stratégiques pour 2021-2025: les droits à l'eau et à la santé

 Les droits humains à l'eau et à la santé sont loin d'être effectifs en Afrique subsaharienne:

  • Les ressources en eau sont menacées par les acteurs privés et le changement climatique
  • Les services et infrastructures de santé sont faibles et encore inaccessibles pour beaucoup, en particulier pendant les crises 

Notre nouvelle stratégie entend répondre à ces présents défis identifiés par notre Assemblée générale .

La nouvelle stratégie s'articule autour de cinq objectifs stratégiques en particulier concernant les dans droits les priorités stratégiques identifiées par l’organisation:

  • Suivi et évaluation de la réalisation des DESC au niveau national
  • Renforcer les capacités d'un échantillon d'acteurs sur la des DESC
  • Renforcer la volonté politique pour favoriser la mise en œuvre des DESC en plaidant stratégiquement pour leur réalisationaux niveaux national, régional et international     
  • Sensibilisation aux DESC en partenariat avec les réseaux nationaux d'OSC pour autonomiser les populations afin qu'elles demandent à leur Etats de rendre des comptes
  • Renforcer les travaux sur les DESC des mécanismes régionaux et internationaux de protection des droits humains