En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre navigation, et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

 hd FR

  facebook icon 02    twitter-logo-1

bouton-paypal

Seynabou est la fondatrice de Human Dignity. Elle est juriste spécialisée en droits de l'Homme et droit pénal international depuis 17 ans. 

Diplômée en droit de l'université Panthéon-Assas à Paris, elle a travaillé auprès des différentes ONGs internationales (Amnesty France, FIDH, OMCT, ECPM), au Haut Commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies, pour des agences des Nations unies (OMS, PNUD), à l'institution nationale des droits de l'Homme norvégienne et Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Dans ce cadre, elle a collaboré avec de nombreuses organisations nationales de défense des droits de l'Homme en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud Est. Seynabou a notamment formé de nombreux juristes, avocats et défenseurs des droits de l'Homme aux systèmes régionaux et universel de protection des droits de l'Homme; aux droits économiques, sociaux et culturels et aux mécanismes régionaux et internationaux de plaintes pour les violations des droits de l'Homme. 

Seynabou a dirigé et produit des documentaires sur les défenseurs des droits au logement au Cambodge et des droits économiques, sociaux et culturels des populations autochtones brésiliennes.

Actuellement basée à Paris, elle a travaillé en Tanzanie, aux Etats-Unis, en France, en Norvège et en Suisse.  Elle est également juge à la Cour nationale française du droit d'asile. 

Diplômée en philosophie et relations internationales, Karine Appy travaille au CCFD-Terre Solidaire, première ONG française de développement. Elle travaille avec les médias en lien avec le plaidoyer du CCFD-Terre Solidaire sur plusieurs thématiques : responsabilité sociale des entreprises, souveraineté alimentaire, lutte contre les paradis fiscaux et résolution des conflits.

Elle a auparavant travaillé à la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme. 

Anita est une avocate basée à Nairobi, au Kenya. Passionnée par les droits des femmes et des filles, elle travaille depuis 10 ans dans le domaine des droits de l'homme et de la gouvernance.

Elle a notamment collaboré avec la Commission justice, vérité et réconciliation du Kenya et l'Open Society Justice Initiative. Anita est membre de la Fédération des femmes avocates du Kenya, du Barreau du Kenya et de la Commission internationale de juristes - section kenyane.

Aisha Gilani est une avocate britannique. Elle est travaillé dans les droits de l'Homme auprès de plusieurs ONGs et aux Nations unies à Genève, en Suisse. Elle travaille actuellement dans le domaine de la diplomatie et de la communication.

Mme Martel a plus de 10 ans d'expérience dans le domaine des droits de l'Homme et du droit humanitaire en Asie et en Amérique latine.

Elle est diplômée de l'université de Barcelone et de Salamanca ainsi que de l'École des études orientales et africaines (School of Oriental and African Studies, SOAS) de Londres.

Orlane est avocate et diplômée du Master en études avancées en droit international humanitaire et droits humains de l'Académie de droit international humanitaire de Genève. Elle a notamment travaillé au sein de l’ONG TRIAL à Genève où elle représentait de victimes de crimes internationaux devant les mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits de l’Homme et à la formation d’avocats, essentiellement en Afrique.
 
Elle a auparavant travaillé à l’Organisation mondiale contre la torture sur divers projets relatifs à la thématique de la violence contre les femmes, au reporting devant les organes de traités des Nations unies et à l’assistance aux victimes, y compris la défense de celles-ci devant les organes de protection des droits de l’Homme.